Archives de catégorie : Non classé

Les fruitiers

Dernière mise à jours : 02/09/2023

La section assure chaque année des animations autour des fruitiers : plantations, tailles, greffages. Les fruitiers traditionnels, et surtout les pommiers, représentent l’essentiel de notre activité.

L’esprit du temps (ou la mode?) est à la conservation des variétés locales anciennes. C’est une bonne chose pour le maintien des traditions et la conservation du patrimoine génétique, et nous continuerons de répondre aux demandes des communes et associations qui souhaitent s’y investir.

Mais il faut aussi s’adapter à l’évolution du climat et même tenter d’anticiper. Les prévisions des climatologues convergent suffisamment pour ne pas en tenir compte. Nous plantons les arbres dont espérons-le, nos enfants récolteront encore les fruits dans cinquante ans. A cela s’ajoute l’environnement de nos jardins modernes : espace réduit, proximité de constructions, clôtures artificielles, terrasses, et autres sols imperméabilisés et accumulateurs de chaleur. Au pire, un balcon où l’environnement sera encore plus sévère.

Les professionnels proposent déjà des cultivars à la fois mieux adaptés à des climats plus chauds et plus secs, et en même temps tolérants au gel qui, bien que de moins en moins fréquent et accentué, mais inévitable.

A l’inverse, certains fruitiers ont besoin d’une « quantité » suffisante de froid , en intensité ou en durée, pour fructifier de manière satisfaisante. D’autres, fleurissant trop tôt en raison des hivers plus doux, sont dévastés par les gelées tardives. Là encore, il faut s’adapter avec de nouvelles variétés quand c’est possible, ou d’autres espèces pour satisfaire nos envies et nos besoins.

Nous avons la chance d’avoir parmi nous des jardiniers expérimentés, passionnés, certains par les fruits venus d’ailleurs, d’autres par les fruits oubliés, ou ignorés, ou encore confidentiels, mais gorgés de qualités et susceptibles d’enrichir nos jardins et nos tables.

Ces compétences ont déjà été appréciées dans le cadre de nos soirées « Paysage et Végétal » et concrétisées dans la création de notre collection de petits fruits au Jardin des Moines du Thabor. Le public y a manifesté son intérêt. La Section Fruitier a devant elle un large champ d’expérimentation et espérons un public plus large, pour continuer à partager ce qu’elle sait faire: planter, greffer, tailler, diffuser, et … déguster !

Pour l’année à venir, notre activité n’est pas reflétée entièrement dans le calendrier ci-joint. Y figurent nos traditionnelles animations autour de la taille et une formation greffage dont les modalités détaillées seront affichées à la rentrée sur notre site internet.

D’autres occasions de rencontre nous seront fournies ultérieurement par nos partenaires autour de Rennes. Celles ouvertes au public seront affichées sur le site : www.horticulture35.fr

… ainsi que nos collections d’arbustes à fruits comestibles

Elles continuent à s’enrichir et … à produire!

Nous avons eu la chance de déguster nos 1ères mandarines au printemps dernier. Feijoa, jujubes, cornouilles, baies de goji et d’argousiers nous invitent à la dégustation ou à la transformation…

Nous venons d’acquérir 2 orangers, ‘sinensistaroccorosso , ‘citrus Tarocco méli’, , donnés pour résister en plein air à -8°. Nous les avons offerts pour expérimentation chez 2 adhérents. Un avocatier, type Hass, nous arrive de l’ile de Batz où 2 récoltes ont déjà eu lieu après 10 ans de plantation.

Cette collection, forte de son esprit novateur–« tenter d’acclimater des fruitiers résistants au moins à -7° »-séduit. Nous y englobons aussi les fruitiers nains ou à faible développement, comme les colonnaires. Médias et presse s’en font un grand écho.

Nous souhaiterions étoffer notre groupe de personnes intéressées, voulant s’impliquer dans la recherche et le suivi technique. Prochainement , nous mettrons en place des ateliers de dégustation et de cuisine.

Charles LESAINT, référent Section fruitiers  – fruitiers@horticulture35.fr
Gérard BRIERE , référent arbustes à fruits comestibles

23 mars 2024 : Formation taille en Niwaki

Technique de « taille en nuages » japonaise. Il s’agit de guider ou former les arbres en nuage, moutonnement, forme incurvée selon l’essence pour une meilleure intégration paysagère.

Samedi 23 mars 2024 de 9h30 à 17h
45, square Charles Dullin à Rennes, Local de la SH 35 :

– Philosophie du jardin japonais et art de la taille
– Les principaux types de Niwaki (karikomi, arbres caducs, persistants et conifères)
– Principes de formation et mise en forme (nuage, moutonnement, arbre )
– Rappel de la philosophie et principes
– Développement de l’esthétique
– Démonstration de taille

Tarif : 40 € pour les adhérents; 50€ pour les non adhérents

fiche d’inscription : ici

4 juin 2023 : Fête des plantes de Cardroc

Une réussite totale pour nous avec la satisfaction générale des participants, partagée par les organisateurs. Une quinzaine d’adhérents s’étaient répartis entre les 2 stands que nous tenions.
 Le stand enfants a connu un vif succès grâce aux bonnes idées des participantes : un lot impressionnant de petites et grandes fleurs, celles semées ou prélevées par nos adhérentes et celles offertes par la pépinière de la Rabine. Graviers, coquillages et astucieuses idées, complétant les plantes, ont permis aux enfants de partir souriants, avec de belles compositions.
Le stand SH a su attirer de nombreux visiteurs grâce aux compositions florales de nos collègues de l’art floral (le voilier et le livre ont particulièrement attirés). L’accueil était souriant, avec plein de choses à partager.

Nous avons aussi participé au jury des plantes remarquables, proposées par les exposants.

vue d’ensemble

l’Api-foresterie pour des jardins et des paysages mellifères par Yves DARRICAU

mise à jour le 17 fév. 23

Conférence du dimanche 5 février 2023

Diaporama de la conférence : lien ici

Un compte rendu réalisé par Denis Rouve, membre de la SH 35  
  
Convaincants, les propos de monsieur DARRICAU l’ont été et la nombreuse assistance de ce dimanche matin était fort attentive. Il avait préparé quelques beautés et beaucoup de diversité pour un exposé engagé à partir d’ un triple constat:
— appauvrissement, diminution de la flore dans les campagnes , la biodiversité diminue beaucoup partout, l’innombrable petit peuple des insectes et les abeilles, les pollinisateurs pâtissent d’un manque de fleurs sauf dans les parcs, les jardins et les villes en général.
–mécanisation, grandes cultures, paysages ruraux grandement modifiés, effacement des haies, des talus et fossés et leurs cortèges de végétation herbacée, arbustes, arbres autant d’abris et de ressource alimentaires, nectar et pollen pour les butineuses.
– variations, perturbations climatiques : étés plus chaud, plus secs, plus longs; hivers plus doux qui suscitent des floraisons précoces et « réveillent » les abeilles, mais il n’y a rien à manger. En mai tout aura fleuri. Les vendanges sont entreprises  20 jours plus tôt que d’habitude. En Californie, les ruches sont mises en chambres froides pour faire croire aux abeilles que c’est l’hiver.

–Les ressources en nectar et pollen sont essentielles à la vie des abeilles et au bonheur professionnel des apiculteurs. Elles pollinisent de fleurs en fleurs, de pistils à étamines, du » circuit court  » pour une efficacité locale, activité spécialisée à la différence de la pollinisation qui va à tout vent. Elles ont besoin, pour une meilleure santé, de pollens variés collectés sur une riche palette végétale diversifiée, au printemps, l’été prolongé et en particulier lors de la constitution de réserves avant l’hiver.

Réagir, il faut refleurir : refleurir avec les espèces déjà disponibles et aussi avec quelques exotiques pour leurs potentialités et leur durée de floraison :
Les Saules, dont S. semperflorens, en fleur depuis février jusqu’au mois d’août.
Edgeworthia japonica, dont les fleurs sont têtes en bas abritées des pluies, adaptation à son climat d’origine…comme en Bretagne ! actuellement en fleurs au Thabor.
Chimonanthus praecox et parfumé pour les jardiniers.
Erable opale, Acer opalus, un arbre parmi les premiers à fleurir, espèces de la méditerranée qui peut « remonter » vers  le nord avec le réchauffement climatique.
Les Tilleuls, quatre espèces sauvages en France, des dizaines en Chine, présent avec une réelle adaptabilité de la Corée jusqu’en Himalaya.
Savonnier de Chine, Koelreuteria panniculata  (introduit en France en 1789  ! ) présent de la Chine du nord et Corée jusqu’en Himalaya, donc avec une réelle adaptabilité aux variations climatiques ; floraison en juillet, août, septembre en grandes pannicules jaune doux, fruits en capsules, à découvrir.
Acacia un genre et des espèces venues d’Amérique du nord, d’autres du Mexique.
Tetradium danielli ou Euodia Danielli « l’arbre à miel », très attractif, très riche en nectar et pollen ; floraison spectaculaire…souvenez -vous de cette photographie d’une rue de Nancy.
Castanea seguinii, encore une rareté dans les jardins, ce qui pourrait bien changer, l’espèce fleurie en continu de mai à novembre, que demander de plus. Des semis ont été réalisés en automne chez 4 adhérents de la SH35…expérience à suivre
Heptacodium miconioides, en fleurs avant le lierre, bien de chez nous, tout aussi indispensable pour les butineuses, comme Viburnum tinus également très connu dans nos jardins.


   Quelques jours avant ce dimanche, Sylvie et José avaient concoctés une présentation de plantes « insolites » pour le groupe «arbres et paysage » dont plusieurs espèces asiatiques… cette conférence a confirmé l’intérêt des jardiniers pour ces plantes venues d’ailleurs. 



Quelques ouvrages de Yves DARRICAU

DESCRIPTION :
Nos paysages changent, les plantes souffrent et dessaisonnent, les abeilles disparaissent et leur alimentation devient problématique… Chacun de nous peut agir et planter pour que, demain, les pollinisateurs survivent et que nos jardins s’adaptent et continuent à faire rêver. Autour de quelque cinquante portraits d’arbres, d’arbustes et de lianes indigènes et exotiques (savonniers, tilleuls, lotus, buddleias, kalopanax, tetradiums, cyprès, saules…) se dévoile une nouvelle diversité végétale qui apportera des solutions écologiques face au changement climatique, enrichira la palette des amoureux des abeilles et permettra l’émergence d’une api-agroforesterie adaptée tant à nos jardins qu’aux espaces agricoles et urbains. Ces plantes, déjà expérimentées, sont choisies, en complément de la flore usuelle, pour leurs floraisons tardives ou au contraire très précoces, pour des solutions paysagères et écologiques adaptées aux canicules et aux hivers doux à venir, et pour assurer aux abeilles une alimentation saine avec des apports réguliers de nectar, de pollen et de résines à propolis… Des végétaux beaux, faciles à vivre, mellifères et riches d’histoires à planter pour demain !


Description :
Pour faire face au changement climatique et à la grande détresse de notre biodiversité, une des solutions qui fait consensus consiste à planter des arbres. Cette bonne résolution ne portera ses fruits que si l’on plante des arbres et arbustes adaptés au temps qui vient. Yves Darricau nourrit notre réflexion, écrit une histoire des arbres sur notre territoire et raconte ce qui nous lie à eux depuis les premiers hommes. En écho à ce récit, l’auteur préconise une palette végétale de plus de 50 espèces pour enrichir et embellir nos paysages, des plantes usuelles parfois sous-utilisées, des créations horticoles à richesses potentialisées et de récentes délivrées à acclimater sans hésiter.

Le Dierama ou la canne à pêche des anges

dierama pulcherrimum

Fiche d’identité

De la famille des Iridaceae, les Dieramas sont originaire d’Afrique du sud et comptent environ 40 espèces et aussi des cultivars. Pourtant, on n’en rencontre pas beaucoup dans les jardins.

Ce sont des plantes à cormes comme les glaieuls ou les crocosmias (mais pas aussi envahissants). Les nouveaux cormes apparaissent au-dessus des anciens, ce qui forme des piles très bien ancrées en terre.  Leur feuillage persistant fait penser à une graminée. Mais la floraison en été est spectaculaire.

en savoir d’avantage :

Vente et exposition à St Pern chez les petites sœurs des pauvres

Comme chaque année à l’automne, La Maison mère des petites sœurs des pauvres fait une vente de cadeaux à offrir, des plantes, légumes, jeux pour enfants etc, mais aussi de pommes et poires .
Pour mémoire, notre société intervient à St Pern avec Michel Adam pour tailler, et préserver (greffages et plantations) un beau patrimoine de poires et pommes en espalier, sur 4 kms de mur.

les fonds récoltés seront destinés à la maison Monbasa au Kenya

les 21, 22 et 23 octobre de 14h à 18h à
Ma maison, Petite sœur des pauvres1, chemin de la tour, St Pern

La SH 35, célèbre un obtenteur émérite, Michel Adam, pour sa rose «  Trésor » 

TRÉSOR® Adafloblanc

Caractéristique de la rose TRÉSOR® Adafloblanc 

Ce buisson très florifère est couvert de charmantes fleurs parfumées, au coloris variant du blanc au rose légèrement orangé, sur un joli feuillage brillant. Il est très résistant aux maladies.
Obtention > MICHEL ADAM


La SH 35, célèbre un obtenteur émérite, M. Michel Adam, pour sa rose «Trésor » primée lors de la 14ème édition du Grand Prix de la rose de la SNHF. 
Ce concours est organisé dans 7 villes de France, dont Rennes où, nous Sté d’horticulture d’Ille et Vilaine, participons à ce jury.

M. Adam et Mme Dominique Ponge marraine du prix, lors de la remise du prix à Paris à la SNHF

En ce jeudi 1er septembre, c’est devant un parterre d’amis et amateurs des roses, de membres de la SH, que M. Michel Adam nous a présenté sa dernière création primée à Paris lors de la 14ème  édition du grand prix de la rose.
– Le président de la SH35, M. Gérard Brière a remercié les responsables du Thabor pour leur accueil puis a rappelé le travail que M. Adam réalise pour obtenir une nouvelle rose.
– Michel Adam nous a rappelé tout l’investissement et les critères qu’il retient, avec son épouse, pour sélectionner durant au moins 6 ans ces nouvelles variétés.

Un cocktail à la rose a terminé cette petite célébration.

Mme et M. Michel ADAM
Mme et M. Michel ADAM

Pour en savoir plus sur ce concours de la rose,
Site de la SNHF, grand prix de la rose ici

Crédit photo : tout droit réservé à M. LEBLAIS et LEROUX, Membre de la SH35

Programme de la section d’art floral

2022 – 2023

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est art-flo-lien.png.

Information sur les inscriptions


Les cours reprennent au mois d’Octobre.
           
            Les inscriptions se feront
– le Lundi 12 Septembre 2022 de 14 h 30 à 18 h00  à  la Société d’Horticulture d’Ille et Vilaine, 45 Square Charles Dullin – 35200 RENNES.  
– Lors du salon «Délices de Plantes» organisé dans le Parc du Pont des Arts, au Centre Culturel de Cesson-Sévigné, les 17 et 18 Septembre 2022.  
Avant ces dates, vous pouvez adresser par courrier le bulletin d’adhésion et d’inscription aux cours d’art floral, accompagné d’un chèque à l’ordre de la Société d’Horticulture d’Ille et Vilaine :
 80 €  (adhésion à la SH35 : 30 €  + cours 50 €)

Fiche d’inscription : ici

PROGRAMME D’INITIATION

Le Mardi 14 h30 ou Mercredi 10 h

  4 – 5 Octobre : Douceurs d’automne

Matériel : un pain d’oasis, du raphia ou de la ficelle, une assiette plate ou un rondin de bois (diam. 25 cm à 30 cm maximum), film transparent, élastiques.
Fleurs de saison : dahlias, roses, œillets… une dizaine selon leur grosseur
Feuillage : très peu si vous avez beaucoup de fleurs : pittosporum, buis…
Ecorces de bouleau ou d’eucalyptus (en bande ou en morceaux)


  8 – 9 Novembre : Halloween
  6 – 7 Décembre : Romance de Noël
10 – 11 Janvier 2023 : Elan
  7 – 8  Février : Fagot bois et roses
  7 – 8  Mars : Vague  printanière
  4 – 5  Avril : Renaissance
 9 – 10 Mai :Cérémonie

PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT

NIVEAU 1
Lundi 14 h30 ou Samedi 10 h

 3 – 8 Octobre : Rentrée des classes

Matériel : 1 contenant carré ou cylindrique de 10 à 15 cm de hauteur, rempli d’oasis,
10 à 12 crayons de couleur, pistolet à colle avec recharges, fil bonzaï.
Fleurs : une dizaine de fleurs en mélange : freesias, roses, lisianthus, dahlias, alstroémères…
ou 1 bouquet de petites roses multicolores. Feuillage : 2 feuilles d’aspidistra, feuilles rondes :
heuchères, galax…  feuillage fin et pointu :  3 (nandina, liane de lierre…)

 7 – 19 Novembre : Potiron fleuri
 5 – 10 Décembre : Noël rouge
 9 – 14 Janvier 2023 : Jeu de feuilles
Samedi 4 – Lundi 6 Février : Arche florale
 6 – 11 Mars : Danse printanière
Samedi 1er –  Lundi 3 Avril : Œufs en duo
Samedi 13 – Lundi 15 Mai : Bouquet sur altuglass

PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT

NIVEAU 2

Journée continue de 9 h30 à 16 h

  • Lundi 28 – Mercredi 30 Novembre – Vendredi 2 Décembre2022: Automne – Hiver : Couleurs de Noël
  • Vendredi 24 – Lundi 27 – Mercredi 29 Mars 2023 : Printemps : La nature se réveille
  • Mercredi 31 Mai – Vendredi 2 – Lundi 5 Juin 2023 : Créations estivales

Groupe 1 : Lundi        : 28 Novembre – 27 Mars – 5 Juin
Groupe 2 : Mercredi   : 30  Novembre – 29 Mars – 31 Mai
Groupe 3 : Vendredi   :    2 Décembre –  24 Mars –   2 Juin

annulation d’activités

Les animations suivantes programmées avec l’écomusée de la Bintinais ont été annulées, suite au COVID.
Nous en sommes désolés et espérons vous retrouver sur d’autres programmations et animations.

Mercredi 24 février de 14h à 17h : animations enfants semis et compositions florales
– dimanche 28 février  de 14h à 19h : bourse aux greffons et greffage porte greffe
– dimanche 11 avril de 14h à 19h: Animation greffage sur table
– Mercredi 28 avril de 14h à 19h : animations enfants semis et compositions florales

Mis en ligne le 6 fev. 21