René Louiche Desfontaines

Un grand botaniste , originaire de Tremblay (Ille et Vilaine)

desf3René Louiche Desfontaines

Desfontaines (René Louiche-), botaniste  né à Tremblay (Ille-et-Vilaine) le 14 février 1750, mort à Paris le 16 novembre 1833. Nommé en 1783 membre de l’Académie des sciences, il fut chargé par elle, la même année, d’explorer le nord de l’Afrique ; il poussa son voyage jusqu’à l’entrée du Sahara et, peu après son retour en France, fut nommé, en 1786, professeur au Jardin des plantes où il succéda à son maître et protecteur Lemonnier. ll améliora beaucoup les collections de plantes vivantes et sèches du Muséum et releva considérablement la botanique dans cet établissement     (La botanique au XIXesiècle ).

Une plante porte son nom

 

desf2desfontainea spinosa

Si les travaux du botaniste René Louiche Desfontaines sont quelque peu tombés dans l’oubli, sa mémoire s’attache à une plante qui fit, à l’époque, l’objet de l’un de ses premiers mémoires. Les commissaires de l’Académie des Sciences ayant apprécié son travail et plus encore son auteur, décidèrent d’attribuer à la plante nouvelle qu’il avait si bien étudié le nom de

« DESFONTAINEA SPINOSA ».

Originaire de la Cordillière des Andes où il est présent de la Colombie au détroit de Magellan, cet arbuste étonnant fut découvert en 1799, introduit en Europe en 1843, puis totalement oublié. Il y fut réintroduit en 1925 et n’a pas encore gagné la popularité qu’il mérite.
Il se présente comme un buisson atteignant au plus 3 m. de haut dans les climats les plus favorables. En fait, il dépasse rarement 1,50 m. dans la plupart des cas. Ses feuilles très nombreuses, persistantes rappellent fortement celles du houx en moins piquant cependant. Quant à sa splendide floraison, elle intervient de juillet à septembre. L’arbuste se couvre alors de longues clochettes très allongées, vermillon et à pointes jaunes, parfaitement mises en valeur par un feuillage foncé et brillant.

Certains conseillent de le cultiver en terre de bruyère, d’autres obtiennent de bons résultats dans un sol riche et frais. Il réclame une bonne humidité atmosphérique et un climat pas trop froid. Il gèle en dessous de 10 degrés.

La commune de Tremblay en hommage à René Louiche Desfontaines, académicien, enfant du pays, fera prochainement l’acquisition de cet arbuste particulier. »   Extrait du bulletin municipal de Tremblay, été 2006 .

Les publications de René Louiche Desfontaines

Outre de nombreux mémoires sur des genres de plantes rares, René Desfontaines a publié :

Flora atlantica sive historia plantarum, etc. (Paris, 1798-1800, 2 vol. in-4); Lien pour la flora atlantica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97346n

Choix des plantes du Corollaire des instituts de Tournefort, etc. (Paris, 1808, in-4, 70 pl. col.);

– Histoire des arbres et arbrisseaux qui peuvent dire cultivés en pleine terre sur le sol de la France (Paris, 1809, 2 vol, in-8);

Voyage dans les régences de Tunis et d’Alger (1783-1786), publié par Dureau de La Malle (Paris, 1838, in-8 av, pl.).

desf1

Livre Auguste Chevalier

Pour connaître tout de la vie de René Louiche Desfontaines, consulter le livre d’Auguste Chevalier à la bibliothèque de SHIV