La Banque verte

La Banque verte du Dimanche matin: Et si on en parlait ? …
Encore, diront les habitués, mais on la connaît !
…Vous bien sûr, et nous savons combien vous l’appréciez,
mais les nouveaux adhérents pourraient se poser la question : Qu’est-ce que c’est ?

b-verte1Et bien voilà, ce terme de « Banque Verte » cache, en réalité, un échange de végétaux, de boutures, de graines, de conseils aussi… entre adhérents.
Chaque dimanche de réunion mensuelle, dès 9h au local, les « échangeurs » arrivent les bras chargés de trésors provenant des surplus de leurs jardins, puis trouvent à leur tour telle ou telle autre plante…avec les renseignements qui vont avec!
Bref de quoi «étoffer» les massifs à bon compte!

Et tout cela se passe dans une ambiance que tous s’accordent à qualifier des plus chaleureuses. Certains habitués n’hésitent pas à dire qu’ils ne voudraient pas rater ça ! …
Encore une petite précision, si vous n’avez rien à échanger au début, rassurez-vous, vous serez toujours les bienvenus, vous ne repartirez pas les mains vides, et sans aucune participation financière vous deviendrez très vite à votre tour, des « mordus » de la Banque Verte.

La banque verte en vers
Assemblée générale du 9 janvier 2010 par Marie-Huguette Le Gobien

Ce rendez-vous, est-il besoin de le rappeler
commence dès 8h30, par le mise en place des tables qu’il faut assurer;
la pose des toiles vertes que , parfois, vous apercevez…
sous le plastique et les journaux destinés à les protéger.

Avant 9 heures , arrivent les premiers habitués,
les bras chargés de plantes à échanger,
certaines, souvent, sont même étiquetées.
Ces apports, chacun en principe , sait les vanter,
mais si besoin, sur Mme Bouilland et Mr Chrétien, on peut toujours compter pour que leur promotion soit assurée.

Une plante est-elle à identifier ?
pas de problème, on sait où s’adresser …
C’est bien sûr à Josée Pousset !
Elle la nommera en latin , s’il vous plait
et vous l’écrira même, si vous le souhaitez.

Pour s’entendre, tant les conversations sont animées,
les voix, il faut parfois élever,
nul ne s’en plaint, car à la Banque Verte règne la convivialité!

10 heures, déjà, on n’a pas vu le temps passer!
vers la conférence il faut se hâter …
d’ailleurs il n’y a presque plus rien à proposer,
de « nouveaux bras » sont repartis … chargés.

L’équipe se met à nettoyer, à ranger,
avec le concours précieux des volontaires restés pour aider;
on retire ses gants et son tablier,
c’est fini pour cette matinée.

Ma prose aussi est presque achevée,
presque, car il reste un point final à apporter:

La Banque Verte, c’est grâce à vous qu’elle peut fonctionner,

Banque Verte 2011: AAA
Dans la période de crise dont on nous parle tous les jours, je suis heureuse de vous annoncer une bonne nouvelle: La Banque Verte conserve son « triple A ».
Ambiance – Abondance – Assurance
Les observateurs qui se penchent régulièrement sur notre bourse d’échanges, n’ont même pas parlé de mise sous surveillance.

1er A – AMBIANCE :
Contrairement à ce qui se passe sur les bourses financière, l’ambiance ici est conviviale, jamais tendue; toutefois en début de séance il règne une certaine effervescence presque comparable à celle que l’on peut observer à la Bourse « la Vraie »; l’impatience est palpable, les mouvements seront-ils à la hauteur de leurs espérances?
2e A – ABONDANCE :
Le marché est porteur, les dépôts sont abondants. Les valeurs sont en hausses: les géraniums vivaces gagnent 2 points, les couvre-sol, les graminées +5 et que dire des plantes rares qui voient leur cote exploser! Ici pas de « trader » mais nous avons notre négaciateur qui, à haute voix, incite les indécis à effectuer des transactions. Ceci a pour but d’éviter qu’en fin de séance, certaines valeurs n’ayant pas trouver preneurs, la Bourse clôture en baisse…
3eA – ASSURANCE :
Toutes les opérations sont garanties, les rendements son excellents: les apports sont certifiés d’origine locale, pas d’importation illégale, pas de plantes génétiquement modifiées. Nos conseillers avisés en culture (en abrégé CAC mais ils ne sont pas 40) répondent avec discernement aux questions posées, rassurent les petits porteurs… aucun risque de voir la banque s’effondrer!
Bref, pas de plan d’austérité en vue, tout va bien!
Mais pourquoi se limiter à un « triple A  » J’ai envie d’en rajouter un 4ème : « AMBITION » avec comme but: ne pas se contenter de la bonne santé de notre banque verte, mais chercher encore à l’améliorer! Vous connaissez la formule: « On n’a pas de pétrole, mais on a des idées…! Alors n’hésitez pas à nous les faire partager.
Présentation de la banque verte par Marie-Huguette Le Gobien
AG du 7 janvier 2012′